Chaque 8 janvier, les femmes de Sapes et de Pétra, villages du nord de la Grèce, qui jamais ne sortent seules, ont coutume de prendre le pouvoir pendant vingt-quatre heures, abandonnant la vaisselle aux maris, riant, dansant et chantant dans les rues, buvant de l'ouzo, avant de regagner à l'aube leur foyer pour le restant de l'année.