Le dieu Mars, dieu de la guerre.

Loin d’être un dieu de la Destruction, Mars protégeait au contraire la végétation et assurait son épanouissement.
Une fête lui était consacrée au cours du mois qui porte son nom et où se manifeste l’éclosion des premiers bourgeons et des premières fleurs. Les mythographes contemporains ont tenté de relier en une synthèse plausible les deux attributions du dieu : la guerre et la prospérité.
Les fêtes de Mars- sacrifice d’un bélier à Jupiter Lucétius* sur la citadelle- se déroulent au moment où les armées cessent d’hiverner, les combats reprennent.

Mars serait alors la figure symbolique du réveil de la force et la vigueur tant dans la nature que dans le cœur des hommes.

*(Lucetius - épithète de Mars- vient de lumière, les ides marquaient la pleine lune, Jupiter Lucetius au moyen de la lumière nous fait jouir pour ainsi dire chaque jour de la vie même, c'est le soleil et la faculté de voir accroit le prix de la vie )